Sélectionner une page

À l’instar de l’homme, chaque chien, en fonction de sa nature, a ses caractères qui lui sont particuliers. Et comme le disent souvent certains observateurs de félins, le tempérament des chiens varie en fonction de leur personnalité. Ainsi, il existe certains chiens qui ont tendance à développer une certaine agressivité plus que d’autres. Vous avez constaté que votre chien fait partie de cette catégorie de chiens agressifs. Il émet de sérieux grognements lorsque des personnes étrangères s’approchent de lui. Vous avez peur qu’il les morde un de ces jours. Ne paniquez point ! D’abord, vous devez savoir que l’agressivité du chien n’est pas un caractère irréversible. Elle est liée à plusieurs causes. Ensuite, retenez qu’un chien agressif n’est pas un « méchant chien ». Aucun chien n’est mauvais puisque les concepts du « bien » et du « mal » tel que nous les définissons ne sont pas présents dans la communauté canine. Mais, ce n’est pas une raison pour croiser les bras en attendant que le pire arrive. Nous allons vous expliquer ici les causes essentielles de l’agressivité et vous donner quelques techniques correctives pouvant vous permettre à résoudre ce défaut chez votre chien.

Quels sont les principaux types d’agressions

Tous les chiens qui paraissent agressifs n’ont pas les mêmes types d’agressivité. Voici les types d’agressions les plus connus !
  • L’agressivité hiérarchique ou compétitive : cette forme d’agressivité se manifeste principalement au moment où l’animal veut accéder à la nourriture, ou à un espace ou encore lorsqu’il veut maîtriser un partenaire sexuel.
  • L’agressivité prédatrice : cette agressivité est liée aux chiens qui chassent pour subvenir à leurs besoins. Toutefois, le chien peut aussi exprimer ce comportement avec des objets en mouvement. Il aura envie de tout contrôler et poursuivra alors sans cesse tout ce qui bouge.
  • L’agressivité territoriale : on remarque ce type d’agressivité chez les chiens dressés pour la garde. Il s’agit d’un dressage assez particulier qui peut représenter un danger s’il n’est pas maîtrisé. En réalité, un chien de garde territorial ne doit jamais attaquer. Son rôle est de prévenir.
  • L’agressivité par irritation : comme les humains, les animaux sont également des êtres sensibles. Ainsi, s’ils sont poussés à bout, ils peuvent s’énerver. Dans la majorité des cas, cette forme d’agressivité est provoquée par les enfants, surtout quand ils s’amusent avec l’animal. C’est pour cela qu’il n’est pas trop bien de laisser un enfant tout seul avec un chien. En effet, il n’est pas en mesure de savoir quand le jeu qu’il fait avec le chien commence par l’irriter pour s’arrêter.
  • L’agressivité par peur : cette agressivité fait partie des formes d’agressivité qu’il faut craindre le plus. Pourquoi ? Parce qu’on n’arrive pas à prévoir le comportement d’un chien peureux. À tout moment, il peut devenir agressif. Pour le combattre, le propriétaire doit créer un véritable lien de confiance entre l’animal et lui. C’est un travail qui demande patience et rigueur.
  • L’agressivité maternelle : elle se manifeste généralement chez les mères nourrices. Il s’agit d’un comportement de protection au profit de ses petits.
  • L’agressivité par douleur : cette agressivité caractérise en grande partie les chiens malades et/ou âgés.

Pour savoir la forme d’agression dont souffre votre animal de compagnie, il vous suffit d’observer son attitude. Si votre chien, par exemple, a l’agressivité hiérarchique ou compétitive, il aura une attitude sûre de lui (sa queue sera droite, ses oreilles seront dressées avec un regard bien fixé vers sa « proie »).

S’il est confronté à une agressivité par peur, les signes seront entre autres : des oreilles couchées et la queue entre les pattes. Retenez aussi qu’un chien qui salive beaucoup est un chien dominé par l’inquiétude.

Quelles sont les différentes causes de l’agressivité du chien ?

Comme nous le notifions au début de notre rédaction, un chien ne devient pas agressif par hasard. C’est un comportement qui est forcément lié à une cause bien précise. Le plus souvent, l’agressivité est liée à une douleur ou à une maladie qui fait souffrir votre chien. Dans certains cas, il peut s’agir aussi d’un problème qui provient du maitre ou d’une cause sociale. On vous les détaille un peu.
  • Un problème de socialisation : cela a lieu pendant les premières semaines d’existence du chiot. Si pendant cette période, l’animal n’a pas été mis en contact avec d’autres chiens ou d’autres humains que les membres de la famille, alors ce problème se pose. Une fois adulte, il n’arrive plus à gérer la nouvelle vie à laquelle il est confronté et développe de l’agressivité. Pour cela, vous devez habituer votre chien à la présence des autres animaux et des hommes, d’où l’importance des promenades.
  • Un trouble hiérarchique : quand vous ratez le dressage de votre animal, alors attendez-vous qu’il devienne agressif. Vous devez lui inculquer le respect et l’obéissance des règles que vous lui donnez.
  • Un mauvais maitre : il y a des propriétaires qui se montrent très méchants envers leur animal de compagnie. Avec le temps, l’animal développe ce mauvais comportement pour se protéger.
  • Un problème médical : lorsque l’animal souffre d’une douleur, de la fièvre, des troubles hormonaux, de la démence sénile, etc., il est possible qu’il se montre agressif.
  • La peur et l’anxiété : la plupart des chiens agressifs sont simplement des chiens peureux ou anxieux qui n’ont pas d’autres solutions pour gérer les situations qui les inquiètent.
  • Une mauvaise expérience : certains faits, bien que paraissant sans importance, peuvent avoir une mauvaise influence sur votre animal. Par exemple, quelqu’un lui marche sur la queue, une rencontre avec un chien à mauvais caractère ou encore un enfant qui prend le chiot pour une peluche… Ce sont autant de choses qui peuvent déclencher son agressivité.

Les conseils pour calmer un chien agressif !

Il faut dire que le fait que vous vous interrogiez sur les causes probables de l’agressivité de votre chien est déjà un bon début, car cela permettra de mieux le soigner. Tout dépend en fait du facteur déclencheur de l’agressivité. Découvrons maintenant ensemble les solutions pour calmer un chien nerveux.

Calmer le chien énervé sur le moment

Vous avez vu que votre animal de compagnie est nerveux et le manifeste par des comportements dérangeants. Alors, vous devez rapidement réagir. Pour le calmer sur le moment, vous pouvez détourner votre regard de lui en l’ignorant. Cela va l’amener à aboyer de plus en plus fort, et il peut même essayer de vous griffer. Vous pouvez aussi vous isoler complètement de lui en vous enfermant dans une pièce. Lorsque vous allez constater qu’il s’est un peu calmé, sortez et envoyez-le se balader dehors. Vous pouvez également interrompre ce comportement de nervosité en produisant un stimulus distractif. Dites-lui « Stop ! » ou « Arrête ! », ou repoussez-le lorsqu’il saute, par exemple. Le résultat, bien que temporaire, aura son effet.

Éliminer les causes médicales pouvant expliquer un comportement hyperactif

Lorsque vous soupçonnez que l’agressivité de votre chien est peut-être liée à un problème médical, emmenez-le rapidement chez le spécialiste afin qu’il puisse lui faire des examens complets pour détecter le mal. Il vous proposera ensuite des traitements efficaces. Dans certains cas, l’animal devra suivre un traitement médicamenteux. Cette thérapie sera cumulée avec des exercices de modification des comportements.

Remettre les règles de vie en place

Si votre chien est agressif à cause d’un problème hiérarchique, vous devez remettre des règles de vie en place à la maison pour réinstaurer la hiérarchie.
  • Vous devez toujours avoir l’initiative des contacts : par exemple, vous ne devez plus laisser votre animal venir quémander une caresse ou une séance de jeux !
  • Vous ne devez plus le laisser manger sa gamelle sans lui avoir donné l’ordre.
  • Imposez-lui un nombre de minutes pour manger sa gamelle par jour. Une fois les minutes écoulées, retirez la gamelle, et cela qu’il l’ait fini ou non ;

Permettre au chien de dépenser son énergie en faisant des exercices

Il est possible de faire réaliser au chien des activités pour le calmer. Mais, chaque chien a son niveau d’activité qui lui est propre. Cela varie en fonction de l’âge, la race et la lignée.

À cet effet, il existe plusieurs types d’exercices.
  • Les activités locomotrices : elles permettent à votre chien et à vous même d’éliminer de manière saine une grande quantité d’énergie tout en consolidant votre relation. La marche est l’activité locomotrice la plus populaire. Elle se décline en plusieurs formes. On a également le disque, l’agility, le flyball, le parkour, le plongeon, etc.
  • Les activités intellectuelles : elles permettent de travailler le cerveau de votre chien. Ces exercices passent par des apprentissages d’obéissance de base, la recherche et la détection d’odeurs, la danse canine style libre ou freestyle…
  • Les activités sociales : elles permettent une interaction entre le chien et ses congénères ou les humains.
  • Les activités masticatoires : ces exercices conviennent aux chiens qui utilisent leurs mâchoires pour détruire des objets. Ils leur permettront de dépenser leur énergie et les apaiseront.

Apprendre l’auto-contrôle au chien

Vous devez donner à votre chien toutes les possibilités pour contrôler ses émotions, et cela grâce à des apprentissages spécifiques. Ces derniers lui permettront de bien se maîtriser. Cela consiste à tolérer la frustration de ne pas obtenir immédiatement la gratification attendue.