Sélectionner une page

S’entourer de plusieurs chats dans sa maison peut être apaisant et bénéfique pour le propriétaire. Adopter un nouveau chaton alors qu’on en possède déjà un adulte n’est pas un problème en soi. Ce sera d’ailleurs l’occasion pour ce dernier de se distraire et de se sociabiliser. Cependant, arriver à une parfaite cohabitation n’est pas aussi simple. Il faut une préparation correcte pour éviter tout problème. Découvrez dans ce guide quelques conseils pour faire accepter le nouveau venu à votre vieux compagnon.

Faire cohabiter un chaton et un chat adulte, est-ce possible ?

Les chats sont par nature des animaux territoriaux. Ils ont donc en horreur les changements dans leur environnement. L’arrivée d’un nouveau chat est par exemple un changement qui peut agacer l’ancien félin. La meilleure formule aurait été d’adopter les deux chats dans la même période. En effet, plus le temps qui sépare l‘adoption des deux chats est réduit, mieux c’est. De plus, l’âge des deux animaux est aussi un facteur qui influence la cohabitation de ces derniers. Plus ils sont proches en âge, plus rapide sera l’intégration.

Un chat de moins de 4 ans ne présente généralement aucune réticence pour accepter un nouveau chat. Puisqu’ici il s’agit de la cohabitation entre un chaton et un chat adulte, les hostilités peuvent avoir une grande envergure. Le chaton cherchera souvent à jouer avec le chat adulte. Il peut caricaturer des scènes de combat en sollicitant son compagnon. Ce dernier aura par contre du mal à supporter l’espièglerie du chaton.

Lire aussi : Comment faire cohabiter deux chats qui ne se connaissent pas ?

Tenir compte de l’antagonisme entre les chats mâles

Faire cohabiter deux chats de sexes opposés ne présente généralement aucun problème majeur. Il en est de même pour deux chats femelles. Cependant, la cohabitation entre deux félidés mâles est souvent difficile. Les deux animaux ont un degré de rivalité assez élevé. L’émasculation est néanmoins une solution qui calme les ardeurs dans certains cas. On reconnaît quand même que certains mâles castrés continuent d’être très territoriaux alors que d’autres le sont moins.

Selon les circonstances et le caractère de chaque animal, la cohabitation peut donc prendre beaucoup de temps. Il se pourrait même que cela ne fonctionne jamais, quoique la probabilité de ce dernier évènement soit quasi nulle. Il faut tout simplement retenir qu’on doit tenir compte du comportement de son premier chat pour lui trouver le compagnon idéal. Pour un ancien chat mâle, il faut penser à accueillir un chaton femelle assez docile. Évidemment, il serait tout à fait judicieux de les stériliser tous les deux afin d’éviter tous les éventuels problèmes liés au comportement sexuel. L’âge idéal pour une telle opération se situe entre 6 et 7 mois, quel que soit le sexe de l’animal.

Planifier l’arrivée du bébé chat

Si vous êtes souvent absent à la maison, vous pouvez craindre le fait que votre chat s’ennuie lorsqu’il est seul. Il est alors possible d’adopter un chaton pour que son ancien chat ait une bonne compagnie, même lorsqu’on est absent. Seulement, vous vous posez des questions comme : les deux toutous vont-ils s’entendre ? Comment vont-ils se comporter ? La seule manière pour avoir un contrôle sur ce qui va se passer est de bien planifier la venue du chaton. Il faut avant tout vous assurer que le nouveau chat est en bonne santé :

  • Réaliser les tests FIV ;
  • Faire le test de la leucose ;
  • Vérifier que les traitements antiparasitaires sont à jour ;
  • Effectuer toutes les vaccinations requises…

Un chaton en parfaite santé a plus de chance de se faire accepter rapidement par un chat adulte. Néanmoins, vous ne devez pas céder à la précipitation. Il faut faire preuve de patience pour habituer l’ancien félin à l’idée de ne plus être la seule boule de poils de la maison.

Mettre le nouveau chat à l’écart dans une pièce dès son arrivée

Lorsqu’on souhaite amener un chaton dans son foyer alors qu’il y avait un autre chat plus âgé, il faut procéder avec prudence. Il est recommandé d’isoler le nouveau chaton dans une pièce dès qu’il franchit le seuil votre porte. Il faut en effet, éviter tout contact visuel avec le premier chat pendant les premiers jours du nouvel arrivant dans votre maison. Comme pièce, préférez une chambre plutôt que le garage ou encore la laverie. Il est important de laisser l’animal en liberté dans la chambre afin qu’il s’acclimate avec ce nouvel environnement.

Vous pouvez maintenant amener la caisse qui a servi au transport du chaton dans l’espace de vie de l’ancien félin de la maison. Ce dernier ne mettra pas longtemps pour venir explorer ladite caisse. Prenez le temps d’observer sa réaction. Il se peut qu’il réagisse de différente manière par :

  • Des grognements ;
  • Des attaques successives de la caisse ;
  • De reniflements avec enthousiasme…

Il s’agit d’une bonne manière pour préparer psychologiquement l’animal à la rencontre d’un compagnon. Qu’il ait des réactions excessives ou dociles, il est important de laisser la caisse en place jusqu’à ce que l’animal ne s’y intéresse plus. Vous devez ensuite retourner dans la chambre où vous aviez enfermé le chaton environ une heure plus tard. Une fois à l’intérieur, accroupissez-vous et laissez le chaton venir à vous. Il est primordial de ne pas forcer le contact. Vous devez par la suite réitérer cette opération au moins trois à quatre fois par jour. Ce faisant, le nouvel animal pourra vite s’habituer à vous.

Mettre votre vieux compagnon en confiance

Lorsque vous quittez votre chaton, revenez vers votre premier chat pour voir sa réaction. Si ce dernier commence à gronder, c’est qu’il reconnaît probablement l’odeur du chaton. Certains matous maniaques peuvent même suivre cette odeur jusque devant la porte de la chambre où se trouve le chaton. Il est conseillé de retarder autant que possible la présentation physique des deux animaux tant que le premier manifeste un intérêt pour le nouvel arrivant :

  • Le reniflement de sa caisse ;
  • Le grattage de sa porte à coup de griffes ;
  • La multiplication des réactions agressives…

Dans tous les cas, vous ne devez rien changer dans votre comportement habituel avec votre ancien compagnon. Il est important de continuer à lui manifester le même degré d’attention et d’affection qu’auparavant. Vous devez non seulement lui accorder du temps, mais aussi le caresser comme si de rien n’était. Lorsque vous remarquez que l’animal n’est plus obnubilé par la présence d’un autre chat dans la maison, vous pouvez maintenant organiser la première rencontre. Cette rencontre ne doit en aucun cas être physique. Elle doit juste permettre un contact visuel entre les deux animaux.

Orchestrer le face à face entre les deux félins

Il faut d’abord observer les deux chats pendant la période du contact visuel. Tant qu’ils ne sembleront pas calmes en présence l’un de l’autre, vous ne devez pas orchestrer la rencontre physique. Cette étape peut durer une journée voire plusieurs jours selon le tempérament des deux félins. Passé ce stade, vous pouvez maintenant organiser le face à face entre les deux animaux. Concrètement, il suffit d’ouvrir la porte de la chambre du chaton. Il est important de rester loin des deux chats lors de cette étape.

Il peut arriver qu’ils commencent à se battre. Dans ce cas, n’intervenez pas directement, mais tapez vos mains ou criez pour les empêcher de continuer. Notez cependant que cette dernière étape peut également s’avérer très longue selon les félins en présence, quelle que soit la préparation effectuée. Dans certains cas, elle peut durer quelques jours et dans d’autres cas, ce sera plusieurs mois. Cependant, plus on planifie ce moment, plus facile est l’accommodation.

Rester attentif aux comportements d’anxiété chez les deux chats

Le stress est un sentiment qui peut se manifester chez les deux chats à n’importe quel moment. Il est important de savoir déceler les signes et les comportements qui indiquent l’anxiété chez vos compagnons. En effet, les réactions d’un chat stressé peuvent être imprévisibles, voire inappropriées. Faites par exemple attention aux comportements suivants :

  • Les toilettages excessifs ;
  • Les vomissements après repas ;
  • Les malpropretés…

Il est capital d’éviter à vos animaux de cultiver de tels sentiments. Pour ce faire, n’hésitez pas à prévoir deux litières pour chacun d’eux. De plus, il est conseillé de mettre en place deux différents espaces de repas pour vos animaux de compagnie. Cela limitera les confrontations. Dans tous les cas, vous n’aurez à prendre ces précautions que pendant quelque temps. Vos chats finiront par se rapprocher et même jouer ensemble. Avec le temps, ne soyez pas étonné si vous les voyez se toiletter mutuellement ou partager la même litière.

Utiliser un diffuseur de phéromones en cas de difficultés avérées d’adaptation

Dans de rares cas, votre premier chat et le nouveau venu peuvent présenter des difficultés notoires d’adaptation. Si au lieu de devenir les meilleurs amis du monde, ils ne font que se quereller, vous pouvez essayer des solutions artificielles pour les apaiser et les réconcilier. Il existe par exemple des sprays ou des diffuseurs de phéromones qui permettent de réduire les comportements de stress et d’anxiété chez les chats. Il s’agit d’un leurre olfactif que vous pouvez vaporiser sur vos meubles, dans vos pièces et dans tous les endroits souvent fréquentés par vos toutous. Cela les apaisera puisqu’ils se sentiront tous dans un cadre familier et sécurisé.

On retient de ce guide que les chats sont généralement hostiles à l’idée de partager leur territoire avec un nouveau chaton. La rivalité entre les mâles est cependant plus prononcée. Pour faciliter la cohabitation entre deux matous, il faut isoler dans un premier temps le chaton avant de procéder par la suite à une rencontre face à face. Dans tous les cas, vous devez vous armer de patience parce que le processus de cohabitation pacifique peut être long.